Les limites du e-learning

Les limites du e-learning

    1. Ce sont des adolescents face à des écrans… Oui le risque bien connu, mais c’est aussi une chance.
      N’est-il pas temps d’admettre que notre société est devenue numérique et
      nous pouvons en tirer de nombreux avantages ?
      Je préconise d’accompagner nos adolescents face au numérique et non de les en priver.

      Si internet, l’informatique et les smartphones ont un tel succès mondial, c’est évidemment que les avantages sont énormes !
      C
      ela dit éduquer, enseigner, élever est toujours une aventure…

    2. – L’aspect technique.
      Il faut se familiariser avec les visioconférences et l’interface de l’e-learning… C’est le plus souvent facile tant les jeunes sont à l’aise dans ce domaine, reconnaissons que certains se familiariseront plus lentement. Expérience faite, après 1-2 séances, l’utilisation est devenue facile car la disposition et la logique restent les mêmes tout au long du parcours. 
      Un petit « plus » : Se familiariser avec le numérique… c
      ela leur rendra service par ailleurs !
      Ajoutons pour finir qu’il y a un plaisir certain à manipuler son clavier, sa souris et l’interface ! De même, apprendre et progresser aussi est également un plaisir !

      – La connexion internet 
      .
      PC, Mac, tablette numérique et même smartphone, tout fonctionne bien et sans bug. Le logiciel d’e-learning, Chamilo, est utilisé par des professionnels. L’université de Genève, par exemple, s’en sert.
      Ce qu’il faut vérifier c’est la qualité de la connexion elle-même, il faut la tester avant de commencer.
      Moi-même je suis relié à internet par le réseau fibré (900M°), 60 % des français ont un offre « fibre » de la part des fournisseurs d’accès. Une bonne liaison en ADSL est cependant suffisante. Je le répète, il faut la tester.
      Si la connexion est aléatoire ou mauvaise,
      désolé, il faudra choisir un autre type d’enseignement.


      – Le matériel
      dont il faut disposer. PC, Mac, tablette numérique, smartphone… de très nombreux foyers en disposent et il n’y a pas lieux d’investir en un équipement informatique.
      Comme dit, tout fonctionne bien, cependant un petit casque et micro améliorent sensiblement la voix et l’écoute. (10 € à 20 € pour un premier équipement et … beaucoup plus si vous voulez avoir mieux ! )
      Beaucoup se contentent de leur ordinateur. Une fois de plus, il faut tester et se faire une opinion.

      Certains adolescents sont parfois des « décrocheurs », il faut un suivi aussi de la part des parents. 

Tags: No tags
0

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code